lundi 30 mai 2011

Au fil des rencontres avec les lecteurs
je me rend compte de l'importance d'un personnage comme Agathe.

Elle est le fil conducteur de mes trois derniers romans policiers.

Son nom n'apparaît pas sur les couvertures de l'éditeur, alors pour retrouver Agathe,
il faut se montrer curieux, lire le résumé sur chaque roman,
et puis ouvrir le livre et se laisser embarquer...

Dans "Mon amour kalachnikov", elle arrive, provinciale au physique de petite chinoise hérité de sa mère,
dans une grande ville universitaire : Lyon. Soupçonnée de meurtre, elle y fait des rencontres, Gylan, le beau gosse amoureux et aussi Lucia-Paz, sa nouvelle amie.
Dans "Fuite en mineur", Agathe se retrouve au Havre. Cette ville qui m'a fascinée, port ouvert sur la mer où elle croise et recroise Dylan, sombre jeune homme.
Au coeur des Andes, dans le pays de Lucia-Pas, titre "L'inconnue des Andes", Agathe reçoit de sombres nouvelles de Dylan. Mais en voyage sous les volcans, elle ne peut rester seule.

Et Agathe ne laisse pas indifférent l'inspecteur Lucas Schneeberger, dit la Tortue. Tantôt présent, tantôt au loin, il revient lui aussi dans chaque intrigue.

Dans chacun de mes romans, une tribu se forme autour d'Agathe. Toujours en mouvements, la jeune fille évolue, séduit, aime... Son personnage introduit sentiments et amours au sein de mes romans noirs et sociaux.

Mais la vie n'est-elle pas ainsi faite de multiples rencontres ?

Aucun commentaire: